Les bâtiments disparus

Les bâtiments disparus


Cette façade, avec ses vestiges d'arcs brisés, sa grande cheminée et de la porte Renaissance atteste de l'existence de bâtiments disparus et de périodes successives de construction.

Les arcs brisés marquent l'entrée du réfectoire voûté. Les moines, selon la règle de Saint Benoît, imposaient « un complet silence à table et qu'on n'entende ni chuchotement, ni parole, mais seulement la voix du lecteur ». A l'étage, une grande cheminée chauffait quatre appartements.





 
 

Vous êtes sur un site du portail www.sarthe.com

Mentions légales Plan du site Contact